936602_571923149497198_755108665_n

Après plusieurs semaines de débats, les organisateurs de la gay pride de Cologne en Allemagne (CSD Köln) ont massivement voté contre la participation du groupe Pro Köln (équivalent du FN local) à la marche des fiertés de Cologne, l'une des plus importantes d'Allemagne, en rivalité avec Berlin.

Vu de France, il s'agit d'une situation plutôt singulière : le FN qui veut défiler à une gay pride ?

Et pourtant, en Allemagne jusqu'à présent, les conservateurs (CDU) ont toujours participé aux marches des fiertés, de même que les autres partis politiques. Si l'Allemagne n'a toujours pas autorisé le mariage pour tous, l'homosexualité n'est pas un objet de débat, alors qu'en France, à travers le débat sur le mariage pour tous, c'était un débat sur l'acceptation de l'homosexualité qui a eu lieu. Ainsi, les partis politiques allemands tiennent une position plus ou moins favorable au mariage pour tous, mais jamais hostile à l'homosexualité.

En refusant la participation de Pro Köln à la marche des fiertés de Cologne, les organisateurs de la marche affirment leur opposition à un parti d'extreme droite homophobe et raciste et mettent fin à une ambiguité politique.


936602_571923149497198_755108665_n

After several weeks of debate, the organizers of the gay pride parade in Cologne, Germany (Köln CSD) voted overwhelmingly against participation of Pro Köln (right extrem parti) to the Pride march in Cologne, one of the most important Germany with Berlin Pride.

Seen from France, it is a rather strange situation: the right extremists want to participate to a gay pride?

Yet in Germany so far, conservatives (CDU) have always participated in gay prides, as well as other political parties. If Germany has not allowed equal marriage, homosexuality is not a matter of debate, while in France, through the debate on equal marriage, it was a debate on the acceptance of homosexuality. Thus, the German political parties take a more or less favorable position for the wedding, but they are never hostile to homosexuality.

Refusing participation in the Pro Köln Cologne Pride march, the march organizers say their opposition to an extreme right party  which is homophobic and racist and end a political ambiguity.